CAP-IRA vous présente ici en détails le concours interne des IRA : à qui il s’adresse, quelles épreuves il implique, et comment s’y préparer.

Quels profils peuvent présenter le concours interne des IRA ?

Le concours des IRA interne est réservé aux candidats déjà en poste dans l’administration (fonctionnaires ou contractuels), totalisant au moins 4 ans de services publics.

Quelles pièces justificatives pour se présenter au concours interne ?

Les justificatifs de votre situation (hors certificats médicaux éventuels) doivent être téléchargés sur le site d’inscription aux concours. Les candidats au concours interne doivent justifier de leur état de services : le modèle, téléchargeable sur le site d’inscription, doit être complété par l’administration du candidat. Pour chaque service public accompli doit être détaillé :

  • la période
  • le service d’affectation
  • le grade ou l’emploi
  • la quotité (plein temps, mi-temps…)
  • la durée

Les épreuves du concours interne d’accès aux IRA

Accessible en ligne, l’arrêté du 28 mars 2019 (n°NOR CPAF1908739A, JO du 18 septembre 2019) fixe la nature, la durée, le programme des nouvelles épreuves et la discipline du concours interne d’accès aux IRA. Il comporte une phase d’admissibilité (deux épreuves écrites) suivie d’une phase d’admission (une épreuve orale).

Admissibilité

La phase d’admissibilité du concours interne est constituée de 2 épreuves obligatoires.

 

L’épreuve de note sur dossier (cas pratique)

Pour le concours externe, cette épreuve, nouvelle, se substitue à l’ancienne épreuve de note administrative. Elle en demeure néanmoins très proche. Les annales du concours interne seront donc à travailler de manière privilégiée.

Cette première épreuve d’admissibilité consiste en la résolution d’un cas pratique, à partir d’un dossier portant sur un ou plusieurs thèmes d’actualité des politiques publiques relevant de l’Etat. Cette épreuve vise à vérifier les qualités rédactionnelles des candidats, leur capacité d’analyse et de synthèse ainsi que leur aptitude à proposer des solutions de manière argumentée et organisée.

La résolution du cas pratique prend la forme d’une note argumentée visant notamment à introduire les propositions de solution pratique du candidat. Ces propositions prennent la forme de documents annexes opérationnels de son choix (rédaction d’un courrier, fiche de procédure, projet de courriel, rétroplanning, organigramme, outil de communication, etc.). L’argumentaire utilisé par le candidat peut faire référence aux acquis de son parcours académique et professionnel.

Cette épreuve, d’une durée de quatre heures, est affectée d’un coefficient 5.

Le dossier, qui ne peut excéder trente pages, porte sur un ou plusieurs thèmes d’actualité choisis par le jury parmi une liste fixée par arrêté du ministre chargé de la fonction publique.

Ainsi, pour le prochain concours du 13 octobre 2020, un arrêté du 11 décembre 2019 :

– enjeux de cohésion sociale, de développement durable et de diversité des territoires dans les politiques publiques ;

– finances publiques et intervention économique ;

– l’évolution des services publics : enjeux de transformation, notamment numérique ;

– le système éducatif, du premier degré à l’enseignement supérieur ;

– enjeux européens et internationaux des politiques publiques ;

– l’organisation territoriale de la France.

 

Un exemple d’annales des concours des IRA interne

Retrouvez ci-dessous un extrait du sujet « Zéro » de la première épreuve d’admissibilité du concours externe, interne, 3ème concours d’accès aux IRA post-réforme :

« Vous êtes chargé de mission auprès du directeur, dans une administration régionale déconcentrée de l’Etat.

Souhaitant participer à l’agenda 2030 sur le territoire de son intercommunalité, le président d’un Etablissement public de coopération intercommunale {EPCI} s’interroge sur ses modalités de mise en œuvre face au changement climatique.

A partir du dossier documentaire ci-joint, votre directeur vous demande de rédiger, à l’attention de ce président d’EPCI, une courte note de proposition argumentée qui ne devra pas excéder 3 pages. Elle permettra au président de cet EPCI de comprendre notamment, au plan global et systémique, le contexte international et national des agendas 2030, la manière dont une collectivité territoriale peut s’approprier les objectifs de développement durable

{ODD}, les leviers dont elle dispose pour agir et les acteurs qu’elle peut mobiliser, y compris localement. La dernière partie de votre note sera consacrée à des propositions concrètes et opérationnelles permettant au président de cette collectivité de projeter des actions intercommunales.

Pour illustrer de la manière la plus pertinente possible ces propositions concrètes, votre note sera accompagnée de deux annexes techniques laissées à votre choix : proposition d’un plan d’action, rétro-planning, analyse FFOM {forces, faiblesses, opportunités, menaces}, courrier, projet de courriel, action de communication, communiqué de presse, encart d’un site internet, schéma ou carte des acteurs, déroulé d’une réunion publique d’information, appel à contribution. Ces deux annexes seront annoncées à la fin de votre note de proposition, pour expliquer leur finalité et argumenter vos choix d’illustration ».

 

L’épreuve des questions à choix multiples (QCM)

Pour le concours interne, cette épreuve supplémentaire est nouvelle.

Cette deuxième épreuve d’admissibilité consiste en un questionnaire à choix multiples visant à vérifier les connaissances du candidat en matière de culture administrative et juridique, de finances publiques, d’organisation, de fonctionnement et de politiques des institutions européennes et de culture numérique, ainsi que son aptitude à la décision par le biais, le cas échéant, de mises en situation.

Elle comprend un nombre maximal de 120 questions, dont les deux tiers au plus relèvent de la culture administrative et juridique et des finances publiques.

Le programme du questionnaire à choix multiples s’appuie sur :

La culture administrative et juridique du candidat : droit constitutionnel,  institutions administratives de l’Etat et des collectivités territoriales, droit administratif général (service public, procédure administrative non contentieuse, contentieux administratif, pouvoir réglementaire, actes, contrats, responsabilité), la gestion des ressources humaines dans les administrations publiques ;

Les finances publiques : principes généraux, pilotage, acteurs, juridictions, budget de l’Etat, ressources fiscales, dépenses, gestion budgétaire et comptable publique ;

L’organisation, le fonctionnement et les politiques des institutions européennes : étapes de la construction européenne, aspects institutionnels et financiers de l’Union européenne, principales politiques, la protection des droits fondamentaux (charte, CJUE, CEDH) ;

Culture numérique : socle des compétences numériques, communication et collaboration, création et contenu, administration numérique, open data et big data, cloud, les principaux acteurs étatiques de l’administration numérique, la réglementation de l’administration numérique, les documents administratifs et les données publiques ;

Cette épreuve, d’une durée d’une heure et trente minutes, est affectée d’un coefficient 2.

Admission

Les candidats admissibles sont soumis à une seule épreuve d’admission. Cette épreuve d’admission est orale.

 

Entretien avec le jury

L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury visant à évaluer les aptitudes du candidat et sa motivation à exercer les fonctions auxquelles prépare la formation délivrée par les instituts régionaux d’administration et, le cas échéant, à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Il vise également à apprécier les qualités d’expression orale du candidat ainsi que son comportement face à une situation professionnelle concrète et sa capacité à encadrer une équipe.

L’entretien débute par une présentation par le candidat de son parcours et de sa motivation et se poursuit par un échange qui comprend notamment une ou plusieurs mises en situation professionnelle. Au cours de cet échange, le candidat peut également être interrogé sur les enjeux des politiques publiques relevant de l’Etat ainsi que sur l’environnement administratif dans lequel elles sont mises en œuvre.

Cette épreuve, d’une durée de 30 minutes dont 5 minutes au plus de présentation par le candidat, est affectée d’un coefficient 7.

 

Pour conduire cet entretien qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée de 5 minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ou RAEP, explicité ci-après.

La constitution par chaque candidat d’un dossier RAEP doit permettre au jury du concours d’identifier, lors de l’entretien, la nature précise de son activité professionnelle passée et des compétences qu’il a développées à ce titre. Dans la logique du concours, cet entretien permet de comparer les candidats entre eux sur une base de critères communs.

Le dossier doit donc comporter des informations suffisamment précises pour permettre au jury de faire le lien entre l’activité du candidat et le ou les emplois-référence qui lui correspondent dans le répertoire interministériel des métiers de l’État (RIME), disponible sur le portail officiel de la fonction publique.

Le dossier doit faire part :

  • de votre situation administrative actuelle
  • de votre expérience professionnelle
  • de votre formation professionnelle et continue
  • des actions de formation en lien avec vos compétences
  • votre projet professionnel
  • des acquis de votre expérience professionnelle au regard des perspectives de carrière
  • votre motivation d’intégrer la fonction publique de l’Etat ou, le cas échéant, d’y poursuivre votre parcours professionnel.

IRA : inscription au concours interne et taux de réussite

Lors de la session 2018, l’ensemble des IRA offrait 160 postes au concours interne. Le nombre d’inscrits était de 4189 candidats. A noter que depuis la session 2019, le nombre de poste offert a doublé !

CAP-IRA : notre préparation intensive au concours des IRA interne

Le concours interne implique une sélection drastique où seuls les candidats les mieux entraînés peuvent prétendre à une admission au sein des IRA de Bastia, Lille, Lyon, Metz ou Nantes.

La raison d’être de CAP-IRA est de vous entraîner à chacune des épreuves nouvelles de ces concours sur les 4 mois qui vous séparent des premières épreuves écrites, par un encadrement performant :

  • un savoir-faire reposant sur un établissement spécialisé depuis 26 ans dans la préparation à des épreuves professionnelles et leader depuis plus de 10 ans du concours le plus sélectif de la haute fonction publique, celui de la magistrature administrative ;
  • une équipe pédagogique de fonctionnaires, hauts fonctionnaires et magistrats administratifs surqualifiés ;
  • une documentation et une méthodologie ciblée sur les besoins spécifiques du concours ;
  • des entraînements calibrés au plus près des exigences propres aux nouvelles épreuves.

Pour en savoir plus, découvrez : notre préparation intensive au concours interne, en mode présentiel ou à distance

Préparation IRA interne : s’inscrire à CAP-IRA

Notre formulaire d’inscription est téléchargeable depuis notre site internet. Une fois dûment rempli, renvoyez-le ou déposez-le à l’adresse indiquée ; nos équipes s’engagent à revenir vers vous dans les meilleurs délais.

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • préparation concours IRA interne
  • préparation IRA interne
  • concours entrée IRA