CAP IRA vous présente ici en détails le concours externe des IRA : à qui il s’adresse, quelles épreuves il implique, et comment s’y préparer.

IRA : un concours externe pour quels profils de candidats ?

Le concours externe s’adresse aux candidats titulaires au minimum d’une licence ou d’un titre ou diplôme classé au moins au niveau II, ou d’une qualification reconnue au moins équivalente à l’un de ces titres ou diplômes.

Les épreuves relativement généralistes du concours permettent de recruter parmi un vivier de candidats disposant au moins d’un diplôme sanctionnant trois années d’études supérieures, en droit, économie, gestion, sciences politiques ou diplômés des IEP, d’écoles de commerce, etc.

Quelles pièces justificatives pour présenter le concours externe ?

Les justificatifs de votre situation (hors certificats médicaux éventuels) doivent être téléchargés sur le site d’inscription aux concours des IRA. Si vous êtes candidat·e au concours externe, vous devez également présenter une copie du titre ou diplôme classé au moins au niveau II, ou d’une qualification reconnue au moins équivalente. Vous aurez également à fournir des pièces complémentaires dans les cas suivants :

  • vous êtes en instance d’acquisition de la nationalité française
  • vous êtes en situation de handicap (vous pourrez alors bénéficier de certains aménagements d’épreuves sur avis d’un médecin agréé)

Les épreuves du concours externe d’accès aux IRA

Accessible en ligne, l’arrêté du 28 mars 2019 (n°NOR CPAF1908739A, JO du 18 septembre 2019) fixe la nature, la durée, le programme des nouvelles épreuves et la discipline du concours externe d’accès aux IRA. Il comporte une phase d’admissibilité (deux épreuves écrites) suivie d’une phase d’admission (une épreuve orale).

Admissibilité

La phase d’admissibilité du concours externe est constituée de 2 épreuves obligatoires.

 

L’épreuve de note sur dossier

Pour le concours externe, cette épreuve, nouvelle, se substitue à l’ancienne épreuve de composition (dissertation). Elle se rapproche de l’ancienne épreuve de note administrative sur laquelle composaient les candidats du concours interne. Les annales du concours interne seront donc à travailler de manière privilégiée.

Cette première épreuve d’admissibilité consiste en la résolution d’un cas pratique, à partir d’un dossier portant sur un ou plusieurs thèmes d’actualité des politiques publiques relevant de l’Etat. Cette épreuve vise à vérifier les qualités rédactionnelles des candidats, leur capacité d’analyse et de synthèse ainsi que leur aptitude à proposer des solutions de manière argumentée et organisée.

La résolution du cas pratique prend la forme d’une note argumentée visant notamment à introduire les propositions de solution pratique du candidat. Ces propositions prennent la forme de documents annexes opérationnels de son choix (rédaction d’un courrier, fiche de procédure, projet de courriel, rétroplanning, organigramme, outil de communication, etc.). L’argumentaire utilisé par le candidat peut faire référence aux acquis de son parcours académique et professionnel.

Cette épreuve, d’une durée de quatre heures, est affectée d’un coefficient 5.

Le dossier, qui ne peut excéder trente pages, porte sur un ou plusieurs thèmes d’actualité choisis par le jury parmi une liste fixée par arrêté du ministre chargé de la fonction publique.

Ainsi, pour le prochain concours du 16 mars 2020, un arrêté du 28 juin 2019 a fixé les thèmes suivants pour la première épreuve d’admissibilité :

– enjeux de cohésion sociale, de développement durable et de diversité des territoires dans les politiques publiques ;

– finances publiques et intervention économique ;

– l’évolution des services publics : enjeux de transformation, notamment numérique ;

– le système éducatif, du premier degré à l’enseignement supérieur ;

– enjeux européens et internationaux des politiques publiques ;

– l’organisation territoriale de la France.

L’épreuve des questions à choix multiples (QCM)

Là encore, pour le concours externe, cette épreuve, nouvelle, se substitue à l’ancienne épreuve de questions à réponses courtes.

Cette deuxième épreuve d’admissibilité consiste en un questionnaire à choix multiples visant à vérifier les connaissances du candidat en matière de culture administrative et juridique, de finances publiques, d’organisation, de fonctionnement et de politiques des institutions européennes et de culture numérique, ainsi que son aptitude à la décision par le biais, le cas échéant, de mises en situation.

Elle comprend un nombre maximal de 120 questions, dont les deux tiers au plus relèvent de la culture administrative et juridique et des finances publiques.

Le programme du questionnaire à choix multiples s’appuie sur :

La culture administrative et juridique du candidat : droit constitutionnel,  institutions administratives de l’Etat et des collectivités territoriales, droit administratif général (service public, procédure administrative non contentieuse, contentieux administratif, pouvoir réglementaire, actes, contrats, responsabilité), la gestion des ressources humaines dans les administrations publiques ;

Les finances publiques : principes généraux, pilotage, acteurs, juridictions, budget de l’Etat, ressources fiscales, dépenses, gestion budgétaire et comptable publique ;

L’organisation, le fonctionnement et les politiques des institutions européennes : étapes de la construction européenne, aspects institutionnels et financiers de l’Union européenne, principales politiques, la protection des droits fondamentaux (charte, CJUE, CEDH) ;

Culture numérique : socle des compétences numériques, communication et collaboration, création et contenu, administration numérique, open data et big data, cloud, les principaux acteurs étatiques de l’administration numérique, la réglementation de l’administration numérique, les documents administratifs et les données publiques ;

Cette épreuve, d’une durée d’une heure et trente minutes, est affectée d’un coefficient 2.

Admission

Les candidats admissibles sont soumis à une seule épreuve d’admission (suppression de l’ancienne épreuve de langue vivante). Cette épreuve d’admission est orale.

 

Entretien avec le jury

L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury visant à évaluer les aptitudes du candidat et sa motivation à exercer les fonctions auxquelles prépare la formation délivrée par les instituts régionaux d’administration et, le cas échéant, à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Il vise également à apprécier les qualités d’expression orale du candidat ainsi que son comportement face à une situation professionnelle concrète et sa capacité à encadrer une équipe.

 

L’entretien débute par une présentation par le candidat de son parcours et de sa motivation et se poursuit par un échange qui comprend notamment une ou plusieurs mises en situation professionnelle. Au cours de cet échange, le candidat peut également être interrogé sur les enjeux des politiques publiques relevant de l’Etat ainsi que sur l’environnement administratif dans lequel elles sont mises en œuvre.

Cette épreuve, d’une durée de 30 minutes dont 5 minutes au plus de présentation par le candidat, est affectée d’un coefficient 7.

En vue de l’épreuve d’admission, le jury utilise une grille d’évaluation dont le contenu est mis en ligne sur le site internet du ministère chargé de la fonction publique. De même, un référentiel à l’attention des candidats, récapitulant les attentes du jury, est mis en ligne sur le site internet du ministère chargé de la fonction publique.

L’épreuve d’admission des concours externes s’appuie sur une fiche individuelle de renseignement que remplit le candidat admissible. Cette fiche est non notée et comporte les rubriques suivantes :

  • Etudes et formations
  • Titres et/ou diplômes détenus ou, le cas échéant, qualifications équivalentes.
  • Formations et stages.
  • Expérience professionnelle et extra-professionnelle (deux pages maximum)
  • Présentation des principales activités qui ont pu être exercées en tant que salarié, non salarié, fonctionnaire (ou assimilé) ainsi que, le cas échéant, les travaux de recherche auxquels le candidat a pu participer et les responsabilités électives, associatives ou syndicales qu’il a pu exercer en précisant les principales compétences acquises et développées dans ces activités.
  • Présentation du projet professionnel (une page maximum)
  • Motivation du souhait d’intégrer la fonction publique de l’Etat.

 

A noter : l’épreuve d’admission des concours externes permet aux candidats titulaires d’un doctorat de présenter leur parcours et leurs travaux en vue d’assurer la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle résultant de la formation à la recherche qui a conduit à la délivrance du doctorat. La fiche individuelle comprend une rubrique à cet effet.

Concours IRA : le taux de réussite appliqué au nombre d’inscrits

Lors de la session 2017, par exemple, des concours d’accès aux instituts régionaux d’administration, le nombre de postes offerts dans le cadre du concours externe était de 370, soit 90 de plus que pour le concours interne des IRA. 3 630 femmes et 2 688 hommes s’étaient inscrits aux épreuves du concours externe. À l’issue des épreuves, 15 % de ces candidats ont été admis.

CAP IRA : notre préparation intensive au concours des IRA externe

Le concours externe implique une sélection drastique où seuls les candidats les mieux entraînés peuvent prétendre à une admission au sein des IRA de Bastia, Lille, Lyon, Metz ou Nantes.

La raison d’être de CAP-IRA est de vous entraîner à chacune des épreuves nouvelles de ces concours sur les 4 mois qui vous séparent des premières épreuves écrites, par un encadrement performant :

-un savoir-faire reposant sur un établissement spécialisé depuis 26 ans dans la préparation à des épreuves professionnelles et leader depuis plus de 10 ans du concours le plus sélectif de la haute fonction publique, celui de la magistrature administrative ;

-une équipe pédagogique de fonctionnaires, hauts fonctionnaires et magistrats administratifs surqualifiés ;

-une documentation et une méthodologie ciblée sur les besoins spécifiques du concours ;

-des entraînements calibrés au plus près des exigences propres aux nouvelles épreuves.

 

Pour en savoir plus, découvrez : notre préparation intensive au concours externe, en mode présentiel ou à distance

 

Préparation IRA externe : s’inscrire à CAP IRA

Notre formulaire d’inscription est téléchargeable depuis notre site internet. Une fois dûment rempli, renvoyez-le ou déposez-le à l’adresse indiquée ; nos équipes s’engagent à revenir vers vous dans les meilleurs délais.

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • IRA concours
  • préparation concours IRA livre
  • épreuves concours IRA